avril, 2011

...now browsing by month

 

Lettre aux frères et soeurs de Côte d’Ivoire

Mercredi, avril 27th, 2011

La Côte d’Ivoire traverse actuellement les plus douloureux moments de son histoire. Tous les yeux du monde sont braqués sur Alassane Ouattara dans sa capacité ou non de redonner un sens à ce pays. Il lui revient de rassembler tous les Ivoiriens sans exclusive, d’appliquer le principe « vérité, réconciliation » et surtout de ne pas se laisser berner par le plan machiavélique de l’Occident. Il n’y a ni chasse à l’homme, ni emprisonnement et encore moins assassinats quand l’option « vérité, réconciliation » est retenue… Lire la suite

Au nom de quoi la France a-t-elle fait la guerre en Côte d’Ivoire ?

Samedi, avril 16th, 2011

Nous y voilà ! Le loup est sorti du bois. Que disait Nicolas Sarkozy : « La France ne doit plus jouer le rôle de « Gendarme de l’Afrique ». « La France n’a pas vocation à maintenir indéfiniment des forces armées en Afrique ». Lors du sommet Afrique-France de juin 2010 à Nice, il affirmait que: « L’Afrique doit prendre en charge les problèmes de sécurité ».  Le 4 janvier dernier, il avait assuré lors de ses vœux aux Forces Armées que « les soldats de La France n’avaient pas vocation à s’ingérer dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire ». Et toujours en Janvier, le même Nicolas Sarkozy enfonçait le clou : « La puissance coloniale, fut-elle quelques décennies en arrière est toujours illégitime à prononcer un jugement sur une affaire intérieure de l’ancienne colonie et vous le savez, et tout le monde le sait ».  Que s’est-il donc passé dans la tête de Nicolas Sarkozy pour avoir fait ce virage à 180 °C en ayant mené une guerre armée néocoloniale aussi meurtrière contre la Côte d’Ivoire ? Analyses d’Alexandre Dziéla-Mpassy… Lire la suite

La chute de Laurent Gbagbo : espoir ou désespoir pour l’Afrique ?

Jeudi, avril 14th, 2011

Le 11 avril 2011, les Forces spéciales françaises arrêtent Laurent Gbagbo, sa famille et ses collaborateurs présents à la résidence présidentielle, et les livre tous à son rival Alassane Ouattara, ce qui, pour bien d’observateurs, marque la fin d’une crise née d’un coup d’Etat manqué le 19 septembre 2002. Une crise qui unit et divise à la fois les intellectuels africains selon qu’on se positionne pro-Gbagbo ou pro-Ouattara. Analyses de Calixte BANIAFOUNA… Lire la suite

Côte d’Ivoire : Le Président Laurent Gbagbo a été arrêté à sa résidence de Cocody par la Force française Licorne

Lundi, avril 11th, 2011
lun, 11 avr. 2011 – 16:32  Catégorie:
Le Président de la République Laurent Gbagbo et son épouse Simone Ehivet, le jour de son investiture.

Le Président de la République Laurent Gbagbo et son épouse Simone Ehivet, le jour de son investiture.

Le 11 avril 2011 par IvoireBusiness – De source proche du palais et des forces spéciales loyalistes, qui ont opposé une résistance héroïque aux forces spéciales françaises, le Président Laurent Gbagbo a été

arrêté lundi à sa Résidence de Cocody-les-Ambassades, par les forces spéciales française Licorne.
Une trentaine de chars français lourdement armés appuyés depuis 24 heures par au moins 6 hélicoptères français PUMA ont participé à son arrestation. C’est un miracle qu’il soit encore vivant, car l’objectif visé était son assassinat.
La rébellion n’a a aucun moment participé à l’arrestation du Président Gbagbo, qui a été la seule affaire des forces françaises LICORNE.
Du matériel spécial, spécialement convoyé de France ce weekend, aurait perforé son bunker.
Pour éviter un bain de sang, le Président Gbagbo a préféré se rendre à la force Licorne.
L’histoire retiendra qu’il se sera battu seul, aux yeux de tous, sans que personne ne lève le petit doigt, contre le monde entier notamment la France, l’UE, les USA, l’UA, l’ONU.
La rébellion des Forces nouvelles d’Alassane Ouattara, n’a été en réalité que l’arbre qui voulait cacher la forêt.

Christian Vabé